La Maison verte

L’aménagement du Parc de la Maison verte date de la fin du XIXe siècle. En 1865, un industriel parisien (Bouillons-Duval) y fait construire une vaste demeure de villégiature au sein d’un parc de 12 hectares agrémenté de pièces d’eau et de grottes de rocailles.
Puis la propriété est vendue en 1892 au comte de Pange avant de passer aux mains de la famille de Caraman. Elle sera laissée à l’abandon au milieu des années 30 puis utilisée pendant l’occupation par des particuliers qui y cultiveront des jardins potagers.
En 1953, une partie de la propriété est expropriée pour y faire passer la déviation de la RN13. Une autre partie est vendue à la ville de Saint-Germain qui y construit des logements HLM (la Cité Caraman). Le terrain restant est acquis en 1959 par l’association diocésaine qui y fait construire la nouvelle église de Saint-Léger, consacrée en 1961. L’ancienne maison de maître devient l’actuel presbytère tandis que l »ancien bâtiment des communs sera ultérieurement rétrocédé à la ville qui y installera le Tribunal d’instance en 1982.

De cette immense propriété partiellement lotie, subsistent aujourd’hui quelques précieux espaces verts : le parc de l’église Saint-Léger, le Jardin aux Oiseaux, le Bois-Joli et quelques arbres disséminés dans les résidences alentour.
Maison-Verte-Plan_eau

Plan d’eau de l’ancienne propriété de la Maison Verte (Saint-Germain-en-Laye)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s