Les blanchisseries des « fonds Saint-Léger »

Jusqu’au années 30, l’absence d’eau courante chez les particuliers explique le nombre élevé de blanchisseries. C’est la grande époque de l’industrie de blanchissage.
A Saint-Germain-en-Laye, la plupart sont établies dans les fonds Saint-Léger, à proximité du ru de Buzot et sur de vastes terrains permettant l’installation d’infrastructures importantes : lavoirs, séchoirs, cuves-réservoir, tonneaux-laveur ou salles de repassage.
Le souvenir des blanchisseries Aubé, Lenoir ou Babut a perduré à travers le siècle.
Les derniers vestiges de la blanchisserie Babut Père & fils ont disparu au début des années 2000 peu avant le début des travaux d’aménagement du Parc de la Maison Verte.
Aller + loin : la ville de Rueil-Malmaison organise actuellement une exposition consacrée aux blanchisseries implantées sur son territoire au 19e et 20e siècle.

babut_ciel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s